POLITIQUE

Enquête au Sénat : Pamela Wallin démissionne du C.A. d'une firme de Bay Street

07/06/2013 07:08 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT
PC

La sénatrice de la Saskatchewan Pamela Wallin, qui a quitté les rangs conservateurs le temps que l'examen de ses allocations de dépenses soit complété, a démissionné du conseil d'administration d'une firme de Bay Street, selon ce qu'a appris le réseau anglais de Radio-Canada.

Cette démission serait aussi reliée à des allocations de résidence secondaire.

Avant de quitter le caucus conservateur à la mi-mai, Mme Wallin avait quitté deux comités sénatoriaux, laissant tomber la direction du comité permanent du Sénat sur la Sécurité nationale et la Défense et se retirant du comité des Affaires étrangères et du Commerce international. Elle avait alors invoqué des raisons personnelles pour expliquer sa décision.

En février, Pamela Wallin avait également été critiquée pour ses frais de déplacement, qui s'élevaient alors à 321 000 $ depuis septembre 2010.

Des enquêtes ont été lancées ces dernières semaines dans la foulée du scandale des dépenses de certains sénateurs.

Jeudi, le réseau anglais de Radio-Canada a révélé que l'ex-chef de cabinet du premier ministre Harper, Nigel Wright, contrôlait une caisse secrète au moment où il a signé un chèque de 90 000 $ au sénateur Mike Duffy pour le remboursement d'allocations perçues de manière irrégulière.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper