NOUVELLES

Elections au Zimbabwe: Washington veut des observateurs internationaux

07/06/2013 05:54 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

La diplomatie américaine a demandé vendredi au Zimbabwe qu'il accepte des observateurs internationaux pour les prochaines élections législatives et présidentielle, dont la date n'a toujours pas été fixée.

"Les Etats-Unis espèrent vraiment que le Zimbabwe organisera des élections législatives et présidentielle pacifiques et crédibles cette année", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki, en lisant un communiqué à la presse.

Mais, a-t-elle insisté, "ces élections seront encore plus crédibles si un large groupe d'observateurs internationaux emmené par la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) est accrédité".

Justement, des médiateurs régionaux de la SADC ont annulé jeudi un sommet prévu dimanche pour examiner les préparatifs et le financement des élections au Zimbabwe.

La date des scrutins législatif et présidentiel n'est pas encore arrêtée et fait l'objet d'un désaccord entre le président Robert Mugabe et son rival, le Premier ministre Morgan Tsvangirai.

Depuis 2000, toutes les élections au Zimbabwe ont donné lieu à de graves violences politiques, notamment en 2008 quand M. Tsvangirai avait devancé M. Mugabe au premier tour.

Les Etats-Unis ont rétabli leurs relations diplomatiques avec Harare, mais en janvier dernier des partisans du président Mugabe avaient empêché l'ambassadeur américain de s'exprimer lors d'une réunion publique.

nr/sam

PLUS:afp