NOUVELLES

Des manifestantes de Femen expulsées par les policiers à Berlin

07/06/2013 11:23 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

BERLIN - Trois femmes seins nus se revendiquant du groupe féministe Femen ont été expulsées de la chancellerie allemande par les policiers, vendredi. Les manifestantes souhaitaient demander à Angela Merkel de plaider en faveur de la libération de collègues militantes qui ont été emprisonnées en Tunisie.

Cette manifestation s'est produite avant une rencontre entre la chancelière allemande et le premier ministre tunisien Ali Larayedh. Les femmes interpellées ont scandé à répétition un slogan appelant à la libération de leurs camarades avant d'être chassées des lieux.

Après la rencontre entre les deux dirigeants, Angela Merkel a déclaré aux journalistes qu'elle avait discuté du dossier avec son invité et qu'elle avait clairement indiqué à celui-ci qu'elle s'attendait à une gestion «raisonnable» de la situation.

De son côté, Ali Larayedh a minimisé la portée de l'incident, plaidant que les procédures suivant leurs cours dans son pays étaient justes. Il a déclaré, par l'entremise d'un traducteur, que les droits des «jeunes» étaient respectés.

Deux des femmes qui ont manifesté à Berlin avaient écrit sur leurs poitrines dénudées les noms des militantes qui ont été jetées en prison en Tunisie.

Selon les policiers, les trois manifestantes n'ont pas été mises en état d'arrestation, mais elles pourraient possiblement faire face à des accusations pour avoir perturbé une réunion, en vertu des lois allemandes.

PLUS:pc