VIDEO

Adonis Stevenson confiant à l'approche du combat contre Chad Dawson (VIDÉO)

05/06/2013 07:39 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le groupe GYM n'a pas eu de champion du monde depuis que Jean Pascal a cédé la ceinture des mi-lourds à Bernard Hopkins, il y a deux ans, mais Adonis Stevenson a maintenant la chance de rapatrier le titre.

Le puissant cogneur de Longueuil sera confronté à l'Américain Chad Dawson pour cette ceinture du WBC samedi soir au Centre Bell, lors d'un gala qui sera diffusé à HBO.

«Si Stevenson perdait le combait, nous pourrions devoir attendre très longtemps avant de voir un autre combat de championnat ici», a dit le président de GYM, Yvon Michel.

Si Stevenson (20-1-1, 17 K.-O.) ressent de la pression, ça ne se voyait pas alors que lui et Dawson (31-2-0, 17 K.-O.) ont pris part à une conférence de presse dans un bar du centre-ville de Montréal, mercredi.

Suite du texte sous la vidéo


Stevenson, 35 ans, se montrait confiant de miser sur sa force de frappe explosive pour avoir le dessus face à la technique supérieure de Dawson, dans cette bataille de gauchers.

«Il va paniquer quand je vais l'atteindre, a prédit Stevenson. C'est sûr qu'il a du talent mais si vous touchez la cible, vous pouvez le battre.»

Ce sera un premier combat de championnat du monde pour Stevenson. Ce dernier se trouvait aspirant obligatoire pour le titre des 168 livres, mais il a mis ça de côté pour avoir la chance d'affronter Dawson.

Dawson, qui à six pieds un est deux pouces plus grand que son rival, a livré plusieurs combats contre l'élite des 175 livres. Le double champion de 30 ans en sera à son 11e combat avec une ceinture à l'enjeu.

Il a battu Antonio Tarver et Glen Johnson deux fois chacun et quand Jean Pascal s'est incliné devant Hopkins en 2011, c'est Dawson qui a repris la ceinture des mains du pugiliste de 47 ans.

Dawson a toutefois été vaincu à sa dernière présence à Montréal en 2010 alors que Pascal a prévalu au 11e round, après que le combat a été stoppé à cause d'une vilaine coupure près de l'oeil de l'Américain, à cause d'un coup de tête accidentel.

Et à sa dernière sortie, en septembre, Dawson a été surclassé et le combat stoppé en 10 rounds contre le super-moyen Andre Ward, considéré l'un des meilleurs boxeurs au monde.

Le camp de Dawson trouvait que la coupure n'était pas assez importante pour arrêter le combat contre Pascal, et aussi qu'il s'était trop affaibli en voulant baisser son poids à 168 livres pour bien rivaliser contre Ward.

«J'étais déshydraté, a dit Dawson. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, mais ils se trompent. J'ai respecté le poids et je l'ai mis au défi dans sa cour, à Oakland. Andre Ward est un grand champion, mais voyons ce qui va se passer si nous nous affrontons chez les mi-lourds.»

Dawson croit se trouver dans une classe supérieure à Stevenson, mais il veut aussi gagner de façon convaincante, pour éviter le risque que les juges favorisent le talent local.

«Je sais qu'Adonis est un gros cogneur, mais je suis un adversaire d'une autre espèce, a dit Dawson. Ses 17 K-O., il les a eus contre des inconnus. Il a maintenant la chance de boxer contre quelqu'un qui a vraiment fait sa marque. Je suis à un niveau différent. Il n'a affronté personne qui est digne de mention. Il n'y a pas de champions du monde sur sa feuille de route. Je vais lui montrer que ce n'est pas lui qui va s'imposer dans cette division.»