DIVERTISSEMENT

L'écrivain britannique Tom Sharpe meurt en Espagne à 85 ans

06/06/2013 07:31 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT
Getty
FRANCE - MARCH 01: The english writer Tom Sharpe in France in March, 1993. (Photo by Louis MONIER/Gamma-Rapho via Getty Images)

L'écrivain britannique Tom Sharpe, auteur de nombreux best-sellers, est mort jeudi en Espagne à l'âge de 85 ans, a annoncé sa maison d'édition dans ce pays, Anagrama.

Tom Sharpe, auteur satirique et à l'humour grinçant, qui vivait dans le nord-est de l'Espagne, "est mort jeudi matin d'une complication du diabète dont il souffrait", a déclaré un représentant de Anagrama.

Le créateur du célèbre anti-héros Henry Wilt, un professeur de littérature anglaise idéaliste et gaffeur, possédait une maison de bord de mer à Llafranc, en Catalogne, et vivait dans cette région depuis la fin des années 1980.

Auteur à succès, qualifié par le quotidien britannique The Times de "romancier le plus drôle de notre époque", selon Anagrama, Tom Sharpe a signé 16 romans.

Il s'était fait connaître en 1976 avec le premier roman de la série "Wilt", dont la publication s'était échelonnée jusqu'en 2010 avec des titres comme "Comment échapper à sa femme et ses quadruplés en épousant une théorie marxiste", "Comment se débarrasser d'un crocodile, de terroristes et d'une jeune fille au pair" ou "Comment enseigner l'histoire à un ado dégénéré en repoussant les assauts d'une nymphomane alcoolique".

Au fil de ces six romans considérés comme des monuments de l'humour britannique, Tom Sharpe a raconté la vie semée d'embûches de Henry Wilt, durant laquelle il projette de tuer sa femme, se retrouve aux prises avec le terrorisme international ou est lui-même soupçonné de trafic de drogue.

Véritable phénomène littéraire, l'écrivain fuyait pourtant la popularité: "Cela peut vous étonner, mais je continue à penser que mes livres ont quelque chose à voir avec des ordures", confiait-il dans une conversation avec l'écrivain catalan Llatzer Moix relatée par le journal El Pais.

Né en 1928 en Grande-Bretagne, il avait fait ses études à Cambridge avant de partir s'installer en Afrique du sud en 1951, où il s'était consacré à des oeuvres humanitaires avant de devenir enseignant. Ce pays lui avait inspiré des romans comme "Mêlée ouverte au Zoulouland" (1971).

De retour en Grande-Bretagne, il avait enseigné l'histoire à Cambridge de 1963 à 1972, selon la biographie publiée par son éditeur américain, Random House.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2013