NOUVELLES

Les deux Corées s'entendent pour discuter

06/06/2013 01:35 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT
AP

La Corée du Sud a accepté la main tendue de la Corée du Nord, jeudi, qui souhaite engager des discussions sur plusieurs sujets, dont les échanges commerciaux et la réunification des familles.

Pyongyang a fait savoir qu'elle était prête à rétablir certaines des voies de communication rompues depuis l'escalade de tensions militaires et diplomatiques entre les deux pays suivant un essai nucléaire, en février.

Séoul a annoncé qu'elle « accueillait positivement la proposition de discussions officielles de la Corée du Nord ». La date et le lieu des négociations, de même que les personnes qui feront partie des délégations de chaque pays n'ont pas été précisés.

Ordre du jour chargé

La Corée du Nord veut notamment discuter de la réouverture de la zone industrielle de Kaesong, dont elle a fermé l'accès en avril après des semaines de menaces.

Le complexe, situé en territoire nord-coréen mais géré conjointement par les deux Corées, constitue un moteur économique crucial pour Pyongyang. En plus d'employer plus de 50 000 Nord-Coréens, il représente une source de devises étrangères qui fait défaut au gouvernement nord-coréen.

La Corée du Nord accepterait également d'aborder la question de la réunification des familles séparées après la guerre de Corée, en 1953. La reprise des activités touristiques au mont Kumgang, encore une source de revenus pour la Corée du Nord, serait aussi à l'ordre du jour.

Pyongyang multiplie les menaces depuis l'adoption de nouvelles sanctions internationales consécutives à son troisième essai nucléaire, en février dernier. Le régime de Kim Jong-un a notamment menacé de s'en prendre à la Corée du Sud, mais aussi à ses alliés japonais et américain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les grands moments de tension nucléaire entre Corée du Nord et reste du monde