NOUVELLES

L'UdeM poursuit 6 manifestants liés à des actes de vandalisme survenus en 2012

06/06/2013 02:43 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Une poursuite de 100 000 $ contre six manifestants du printemps 2012 a été déposée jeudi par l'Université de Montréal.

Selon la poursuite, le 12 avril 2012, ces manifestants sont entrés de force et par effraction dans le pavillon où sont situés les bureaux administratifs et l'amphithéâtre Ernest-Cormier. Des dommages ont été causés et des voies de fait avec blessures ont été commis contre le personnel de sécurité de l'institution. Un de ces agents a dû recevoir des points de suture et a été contraint à un arrêt de travail durant 10 jours.

Pascal Chabot-Lamarche, Zachary Daoust, Félix Généreux-Marotte, Simon Langlois, Yalda Machouf-Kadhir et Xavier Philippe-Beauchamp sont poursuivis pour des actes de vandalisme causés au pavillon Roger-Gaudry de l'Université.

L'Université précise qu'une manifestation pacifique, liée à la contestation étudiante de la hausse des frais de scolarité, avait précédé ces méfaits. L'événement s'est transformé en une «opération de saccage concertée», selon les termes utilisés dans la poursuite.

Les six manifestants ont été identifiés par le personnel de l'Université de Montréal de concert avec la police, par des enregistrements vidéo et des empreintes digitales prélevées sur les lieux.

Plusieurs chefs d'accusations ont été déposés, parfois de manière solidaire, parfois pour certains accusés seulement.

Des accusations d'introduction par effraction, de complot, de méfaits, de port de déguisement ainsi que de voies de fait contre un agent de la paix ont été déposées.

L'Université a précisé avoir attendu avant de déposer sa poursuite afin d'éviter de nuire au cheminement scolaire des étudiants visés par les actes reprochés.

L'institution souhaite que les défendeurs paient solidairement la somme de 70 383,04 $ à titre de dommages matériels. La poursuite souhaite également qu'ils versent individuellement 18 000 $ comme préjudice moral et 12 000 $ chacun pour des dommages punitifs.

PLUS:pc