NOUVELLES

Haïti: le président lance une campagne pour accélérer le reboisement

06/06/2013 09:02 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT

Le président haïtien Michel Martelly a lancé un appel à ses compatriotes pour accélérer le reboisement en Haïti, où la couverture forestière est estimée à moins de 2%.

Intervenant aux côtés de son homologue dominicain Danilo Medina dans la ville frontalière de Ouanaminthe, dans le nord-est d'Haïti, M. Martelly a appelé mecredi les Haïtiens à renverser la tendance pour atteindre 4% de couverture forestière dans les prochaines années.

Les deux chefs d'Etats ont lancé un programme commun dénommé "Frontière verte" visant à reboiser la zone frontalière, qui a reçu un financement notamment du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et de l'Union européenne.

"Nous réaliserons cet objectif avec nos frères de la République dominicaine, voisine, avec les enfants et les adultes de l'île", a déclaré M. Martelly.

"Depuis mai 2013, nous avons mis en terre plus de 400.000 plantules. Nous allons continuer à couvrir les mornes de plantes pour reboiser le pays", a-t-lancé, enjoignant les jeunes haïtiens à se créer une conscience écologique.

De son côté, le président dominicain Danilo Medina, dont le pays jouit d'une couverture végétale de plus de 30%, a promis tout son appui à son homologue haïtien en proposant de déployer des brigades de protection de l'environnement dans les régions protégées de la frontière.

"Il n'y a pas de frontière en matière d'environnement. Ce qui affecte un côté de l'île a des conséquences sur l'autre côté", a soutenu M. Medina.

Les deux présidents, qui ont organisé une "marche verte" en visitant un centre de production de plantules, se sont également engagés, à la demande d'Haïti, à organiser des rencontres bimestrielles entres leurs ministères de l'Environnement respectifs.

cre/are/mdm

PLUS:afp