NOUVELLES

Grèce: la troïka a "bien fonctionné et fonctionne bien", selon le FMI

06/06/2013 10:53 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT

Le Fonds monétaire international a nuancé ses critiques jeudi contre les Européens sur le plan d'aide à la Grèce en 2010 en assurant que la troïka des créanciers (FMI-UE-BCE) avait "bien fonctionné" et "fonctionnait bien".

"Même s'il y a des domaines où des améliorations sont possibles --je pense que tout le monde en conviendra--, la troïka a bien fonctionné et fonctionne bien", a déclaré Gerry Rice, un porte-parole du Fonds lors d'une conférence de presse à Washington.

Dans un rapport publié mercredi, le Fonds monétaire international a reconnu des "échecs notables" dans la gestion du sauvetage de la Grèce et égratigné au passage la Commission européenne et son manque d'expérience dans la gestion des crises.

Bruxelles a vivement réagi jeudi en se disant "en désaccord complet" avec les conclusions de cette évaluation.

Interrogé sur le refus de la Commission européenne de faire son propre mea culpa, le porte-parole du Fonds a refusé d'entrer dans la polémique et ajouté qu'il appartenait à chaque institution de faire "sa propre évaluation".

Selon M. Rice, le premier plan d'aide de 110 milliards d'euros avait été accordé à la Grèce en 2010 pour répondre "rapidement" à une situation de crise "intense" et "à bien des égards sans précédent".

"L'instabilité politique" dans le pays et les "problèmes d'application" des réformes ont ensuite compliqué la donne, nécessitant un deuxième renflouement de la Grèce au printemps 2012 qui donne aujourd'hui de biens meilleurs résultats, a rappelé M. Rice.

"Avec nos partenaires européens, nous avons appris, nous nous sommes adaptés et je pense que le programme actuel en est le reflet", a indiqué le porte-parole du FMI, assurant que la Grèce avait fait des "progrès majeurs" et que le plan d'aide était "sur les rails".

Vendredi, le FMI a débloqué une nouvelle tranche d'aide au pays saluant les avancées des réformes tout en mettant en garde contre certains risques.

jt/sl/rap

PLUS:afp