NOUVELLES

Dopage: A-Rod indique qu'il n'a rien à dire sur l'enquête du Baseball majeur

06/06/2013 03:44 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Cible d'une enquête sur l'utilisation de produits dopants, Alex Rodriguez a indiqué qu'il allait attendre avant de commenter la décision du propriétaire d'une clinique anti-vieillissement de collaborer à cette enquête du Baseball majeur.

Le troisième-but des Yankees de New York est liée à la clinique de la région de Miami Biogenesis of America, fondée par Anthony Bosch et maintenant fermée, dont le Miami New Times a rapporté en janvier dernier qu'il s'agissait d'une façade permettant à des athlètes professionnels de se procurer des produits dopants.

Bosch a accepté cette semaine de collaborer à l'enquête lancée par le Baseball majeur et qui pourrait mener aux suspensions de Rodriguez, Ryan Braun, Melky Cabrera et d'autres joueurs des Majeures. Le Baseball majeur souhaite que Bosch pourra donner de l'information qui rendraient certains joueurs coupables d'avoir utiliser des produits dopants.

Le Baseball majeur interroge actuellement les joueurs liés à cette affaire. Rodriguez se remet d'une intervention chirurgicale à la hanche subie en janvier et s'entraîne régulièrement au complexe des Yankees à Tampa, en Floride.

«Mon nom ainsi que celui de plusieurs autres joueurs sont mentionnés dans les médias avant même que le processus ne soit complété, a déclaré Rodriguez dans un communiqué émis jeudi par son nouveau porte-parole, Ron Berkowitz. Je vais suivre ce dossier et le commenter au moment approprié. Comme j'ai dit auparavant, je travaille à tous les jours afin de revenir au jeu et d'aider les Yankees à remporter un championnat. Je suis ici pour faire mon travail et je continuerai de le faire jusqu'à ce que je sois de retour au jeu.»

Après l'article publié par le Miami New Times, Terry Fahn, alors porte-parole de Rodriguez, avait indiqué dans un communiqué émis le 29 janvier que «Alex Rodriguez n'était pas l'un des patients de M. Bosch et n'a jamais été traité par M. Bosch, pas plus qu'il n'a été conseillé par lui. Les documents auxquels fait référence cet article — à tout le moins, ceux concernant Alex Rodriguez — ne sont pas légitimes».

Derek Jeter a dit avoir parlé avec son coéquipier A-Rod. Il a mentionné que celui-ci semblait bien se porter, mais il n'a pas voulu donner plus de détails.

«Vous savez ce que je vais dire, a dit le capitaine des Yankees. Je ne commente pas la situation des autres avant qu'eux le fassent. Laissons-le parler en premier.»

PLUS:pc