NOUVELLES

Wall Street clôt en net recul, gagnée par la nervosité avant l'emploi US

05/06/2013 04:42 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Wall Street a clos en net recul mercredi, déçue par des chiffres en demi-teinte aux Etats-Unis, de mauvais augure pour la reprise économique américaine à deux jours d'un rapport crucial sur l'emploi américain: le Dow Jones a dégringolé de 1,43% et le Nasdaq de 1,27%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a perdu 216,95 points à 14.960,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 43,78 points à 3.401,48 points, retombant tous deux à des niveaux plus vus depuis début mai.

Le Standard & Poor's 500 a reculé de 1,38% (-22,48 points) à 1.608,90 points, chutant aussi à des niveaux plus vus en un mois.

"L'argument selon lequel des chiffres économiques peu brillants devraient encourager les investisseurs à croire au maintien de la politique très expansionniste menée par la Réserve fédérale semble avoir pris du plomb dans l'aile aujourd'hui", a estimé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Après un début de séance en légère baisse, les indices boursiers de Wall Street se sont enfoncés dans le rouge au cours d'échanges retrouvant une volatilité plus observée depuis la mi-avril.

Les chiffres de l'emploi de la société ADP, qui donnent traditionnellement un avant-goût de la santé du secteur avant le rapport mensuel sur le chômage et l'emploi aux Etats-Unis, à paraître vendredi, ont particulièrement déçus.

Ils ont en effet montré une progression inférieure aux attentes des embauches dans le secteur privé en mai, les entreprises privées n'ayant créé que 135.000 emplois ce mois-là, contre 157.000 espérés.

La hausse de la productivité des entreprises américaines au premier trimestre s'est en outre avérée moins marquée que précédemment annoncé. Et les commandes reçues par les industries américaines ont moins rebondi qu'attendu en avril.

En revanche, l'activité dans les services aux Etats-Unis a progressé plus qu'attendu en mai, selon un indice de l'association professionnelle ISM.

Wall Street n'a été que peu rassurée par le diagnostic de la banque centrale américaine dans son dernier rapport de conjoncture, le Livre Beige, sur l'économie du pays en avril et en mai, publié dans l'après-midi. L'institution y a estimé que le rythme de sa croissance restait "modeste à modéré" contre seulement "modéré" dans son précédent rapport.

Tout cela "suggère que le ralentissement observé au printemps risque de se poursuivre cet été, ce qui n'est pas un très bon signe pour les résultats des entreprises au deuxième trimestre", a estimé Fred Dickson, de DA Davidson.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 2,100% contre 2,137% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,260% contre 3,297%.

ppa/sl/are

PLUS:afp