NOUVELLES

Vancouver: une peine de prison avec sursis pour un émeutier de la coupe Stanley

05/06/2013 05:21 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

VANCOUVER - Un jeune homme qui avait participé à l'émeute de la coupe Stanley à Vancouver mais qui a déclaré, lors de son procès, avoir été trop saoul pour se rappeler de quoi que ce soit a été condamné mercredi à une peine d'emprisonnement de 30 jours avec sursis.

Spencer Kirkwood avait été reconnu coupable d'avoir participé à une émeute et commis un méfait, en avril dernier, à l'issue d'un procès au cours duquel il avait soutenu avoir été trop saoul pendant l'émeute pour se rappeler avoir fracassé une vitrine avec une barrière de sécurité.

Avant ce procès, toutes les autres poursuites liées à cette émeute avaient été réglées par un plaidoyer de culpabilité des accusés.

La Couronne avait exigé contre Kirkwood entre 30 et 45 jours d'emprisonnement, tandis que son avocat avait demandé une peine avec sursis afin de permettre à son client de continuer à travailler.

L'avocat de Kirkwood, Jonathan Waddington, a soutenu lors des observations sur la peine que son client était alcoolique et qu'il souffrait du syndrome de stress post-traumatique après avoir été violemment agressé en 2007.

Me Waddington avait demandé une peine avec sursis pour permettre à son client de reprendre le cours normal de sa vie. La Couronne avait de son côté plaidé que le jeune homme représentait un danger pour la communauté, et qu'il devrait être incarcéré pour cette raison.

PLUS:pc