NOUVELLES

USA: croissance "modeste à modérée" de l'économie en avril-mai (Fed)

05/06/2013 02:21 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Le rythme de croissance de l'économie américaine est resté "modeste à modéré" en avril et mai, a affirmé mercredi la banque centrale des Etats-Unis (Fed).

"L'activité économique a crû à un rythme modeste à modéré" au cours des six semaines précédant le 24 mai, indique le Livre Beige, rapport de conjoncture réalisé sur la base des renseignements glanés par les antennes locales de la Réserve Fédérale.

La Fed note que seule la région du Texas (sud) connaît une forte croissance, portée par une augmentation de l'activité manufacturière, une hausse des ventes de détail et du secteur immobilier.

Dans son édition précédente, publiée à la mi-avril, la banque centrale avait indiqué que la croissance de l'économie américaine avait généralement progressé "à un tempo modéré".

Depuis le dernier rapport de la Fed, "le secteur manufacturier a progressé dans toutes les régions", profitant d'un plus grand dynamisme de la construction résidentielle. "La force de la construction résidentielle a été une bénédiction pour les fournisseurs de ce secteur", note le rapport.

Sur le front de l'emploi, les embauches sont en progrès mais à un "rythme mesuré" dans plusieurs régions, tandis que certains bassins d'emploi, comme New York (nord-est), Philadelphie (est) et Dallas (sud), rencontrent des difficultés à trouver des employés qualifiés.

La pression sur les salaires reste "contenue d'une manière générale", même si certaines régions font part d'une modeste hausse des rémunérations correspondant à des postes spécifiques.

Du côté de l'inflation, les régions observent des prix "stables, voire de modestes hausses".

Les dépenses des consommateurs ont enregistré "des gains légers à modérés, ainsi qu'une petite hausse des ventes automobiles".

Le rapport observe une croissance "modérée à forte" dans le secteur de l'immobiliter résidentiel et de la construction.

La Fed souligne à cet égard que plusieurs régions ont enregistré une hausse de la demande qui, combinée à de faibles stocks de maisons à vendre, ont conduit certains biens à être sujets à des offres multiples. L'activité de prêt des banques a aussi augmenté modestement depuis le dernier Livre Beige.

vmt/sl/are

PLUS:afp