NOUVELLES

Une plante nuisible dans la mire de la Ville de Québec

05/06/2013 11:30 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

La Ville de Québec lance un programme afin d'éliminer une plante indésirable. Le phragmite exotique qui s'est installé sur les berges de la rivière Saint-Charles est unroseau envahissant et particulièrement résistant.

Cette plante, qui peut se reproduire de différentes façons, se retrouve en abondance le long des cours d'eau et des autoroutes. Le phragmite exotique se propage très rapidement et il crée un préjudice aux autres espèces ainsi qu'aux écosystèmes.

C'est pourquoi le biologiste et professeur de l'Université Laval, Claude Lavoie, croit qu'il faut s'attaquer à cette plante aussitôt que l'invasion débute. « Une fois que le processus s'emballe, ça devient extrêmement difficile, particulièrement en ce qui concerne le roseau, d'éliminer une plante aussi agressive que celle-là », dit-il.

Entre 1996 et 2008, la Ville de Québec a mis sur pied un programme de revitalisation les berges de la rivière Saint-Charles. Afin d'éviter que cette plante détruise ces efforts, la Ville tentera de l'éradiquer par une série de mesures. Pour y parvenir, il faut arracher manuellement la plante, utiliser des herbicides, planter des arbres et des arbustes ou utiliser des bâches.

Selon le biologiste Claude Lavoie, cette technique est la meilleure façon d'éliminer le phragmite exotique puisque les racines de cette plante sont nombreuses. En utilisant cette méthode, l'envahisseur est privé de soleil ce qui provoque son extinction

Cette plante, qui ressemble à une haute herbe jaune à la tête échevelée, est très présente en Montérégie et le long des autoroutes.

PLUS:rc