NOUVELLES

Six fans du Pro Patria iront en prison pour avoir chahuté Boateng du AC Milan

05/06/2013 12:05 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

BUSTO ARSIZIO, Italie - Six partisans du club de division inférieure Pro Patria ont écopé de peines de prison de 40 jours à deux mois pour incitation à la haine lors d'un match amical disputé en janvier contre AC Milan.

Après avoir fait l'objet de chants racistes répétés durant la rencontre, le milieu de terrain du club milanais Kevin-Prince Boateng, qui est originaire du Ghana, a botté le ballon vers la foule en signe de colère, enlevé son maillot et quitté le terrain en compagnie de ses coéquipiers rossoneri.

Les chants ciblaient également Urby Emanuelson, Sulley Muntari et M'Baye Niang, tous des joueurs du AC Milan.

Les procureurs avaient demandé des peines de quatre à six mois.

Selon l'agence de presse ANSA, un partisan a reçu une peine de 40 jours après avoir collaboré avec les autorités, tandis que les cinq autres fans ont écopé de peines de deux mois chacun.

Les partisans devront aussi payer une amende totale de 10 000 euros (13 000 $), en plus des frais de cour.

PLUS:pc