NOUVELLES

Samantha Power, spécialiste des droits de l'homme et des génocides

05/06/2013 11:38 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Samantha Power, candidate du président américain Barack Obama au poste d'ambassadrice aux Nations unies après avoir été l'une de ses plus proches conseillères, est une spécialiste des droits de l'homme, en particulier de l'étude des génocides.

C'est par le journalisme que Mme Power aborde les affaires internationales, couvrant comme pigiste la guerre en Bosnie au milieu des années 1990. Ses articles paraissent notamment dans le Washington Post et The Economist.

Comme Susan Rice, à qui elle succédera à l'ONU si sa nomination est confirmée par le Sénat, elle est très marquée par les échecs de l'administration Clinton (1993-2001) à empêcher des massacres de se dérouler au Rwanda et dans l'ex-Yougoslavie.

Elle a écrit ou co-écrit quatre livres, dont le très remarqué "A Problem from Hell: America and the Age of Genocide" (Un problème infernal: les Etats-Unis à l'ère du génocide", non traduit en français), qui lui a valu le prix Pulitzer en 2002.

Elle participe aussi à des ouvrages consacrés à de grands diplomates: le Brésilien Sergio Vieira de Mello, responsable onusien tué dans un attentat en Irak en 2003, et l'Américain Richard Holbrooke, décédé d'une crise cardiaque fin 2010.

Elle rejoint dès 2007 l'équipe de campagne présidentielle du jeune sénateur de l'Illinois Barack Obama, dont les chances paraissent alors minces de remporter la primaire démocrate face à l'expérimentée Hillary Clinton.

Elle conseille le candidat et défend dans les médias l'une de ses principales promesses de politique étrangère, le retrait des troupes américaines d'Irak. Au printemps 2008, alors que la campagne démocrate s'envenime, Mme Power provoque une controverse mémorable en qualifiant Mme Clinton de "monstre" dans un entretien à un journal, ce qui la contraint au départ.

Mais à peine installé à la Maison Blanche, M. Obama rappelle celle qui est l'une des rares femmes à être invitée à ses parties de basket du week-end: Samantha Power est chargée des droits de l'homme au Conseil de sécurité nationale (NSC), le cabinet de politique étrangère du président.

Egalement portée à la tête du "conseil pour la prévention des atrocités", elle est l'une de celles qui pousse M. Obama à participer à l'intervention internationale contre le régime de Mouammar Kadhafi en Libye en mars 2011.

Née il y a 42 ans en Irlande et ayant émigré aux Etats-Unis avec ses parents à la fin des années 1970, Mme Power est diplômée, comme M. Obama, de la faculté de droit de la prestigieuse université de Harvard.

Elle est mariée à Cass Sunstein, lui-même ancien collaborateur de la Maison Blanche lors du premier mandat de M. Obama. Le couple a deux jeunes enfants.

tq/jca

PLUS:afp