NOUVELLES

Pour se rapprocher du public

05/06/2013 11:02 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Les amateurs ont pu échanger avec les pilotes mercredi, dans le cadre du forum de la FOTA, l'association des équipes, au centre-ville de Montréal.

Un texte de Philippe Crépeau

Ambiance cocktail VIP pour cette rencontre organisée dans un endroit paraît-il à la mode au centre-ville de Montréal. Une rencontre à l'initiative de la FOTA, soucieuse de montrer que le petit univers de ses membres n'est pas aussi inaccessible qu'on le dit.

Cinq pilotes ont participé à la rencontre. Paul di Resta, Romain Grosjean, Charles Pic, Jules Bianchi et Nico Rosberg.

« Je pense que c'est super, ces moments en dehors de la piste, a dit Charles Pic à Radio-Canada Sports, car au circuit, on travaille beaucoup, et on n'a pas beaucoup de temps pour les fans. Ce sont des échanges que j'aime bien. »

« Vous répondez à toutes les questions, il n'y a pas de tabou ? (rire) Non, il n'y a pas de tabou, a admis Grosjean candidement, et quand on ne veut pas répondre, on sait comment tourner autour. »

Petite déception: les pilotes ont choisi de s'exprimer en anglais, alors que l'animateur de la soirée leur avait offert le choix. Il y a eu les questions habituelles sur la couleur de leurs casques, leurs circuits préférés, mais aussi des questions plus techniques, par exemple sur la pertinence de ramener le moteur turbo l'an prochain.

« Ce sera encore aussi intéressant, assure Rosberg. Dans les lignes droites, on sera encore plus rspide que cette année. On sera peut-être un peu plus lent dans les virages, mais ça dépendra. On verra bien. »

Beaucoup de questions à Nico Rosberg, vainqueur du dernier Grand Prix, à Monaco, et certaines directes, notamment sur la controverse des essais pneumatiques de Mercedes-Benz avec Pirelli, qui vaut à l'équipe une convocation au Tribunal.

« C'est Pirelli qui a demandé à faire ce test. C'était un test pour Pirelli. C'est tout. En ce moment, il y a une enquête en cours, et l'équipe fournit toute l'information que demande la FIA, et nous verrons comment ça se déroule. »

Les pilotes ont semblé à l'aise dans cet exercice d'équilibriste entre honnêteté et respect des consignes.

« Il faut que je fasse gaffe, beaucoup, souvent, a admis Rosberg à Radio-Canada Sports, car je représente Daimler et les sponsors, et c'est très médiatisé, donc je ne peux pas dire ce que je veux, mais en même temps, je veux donner aux fans des informations qui sont intéressantes. »

Après que les pilotes aient fait leur effort pour s'approcher du public, les amateurs ont maintenant rendez-vous sur l'île Notre-Dame dès jeudi, pour les portes ouvertes, où ils pourront revoir les pilotes et les équipes dans un environnement qui leur ait plus familier.

PLUS:rc