NOUVELLES

Plus d'un Américain sur deux possède un smartphone, 80% chez les plus jeunes

05/06/2013 11:20 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Plus d'un adulte Américain sur deux possède désormais un smartphone, dont 80% des 18-34 ans, selon un sondage américain paru mercredi.

L'usage d'un téléphone multifonctions a fait un bond entre 2011 et 2013, passant de 35% à 56% des plus de 18 ans, selon cette étude réalisée par le centre de recherche Pew, sur les conséquences d'internet sur le mode de vie américain.

Le sondage, réalisé sur plus de 2.200 adultes interrogés en avril et mai, montre que 91% de ces personnes possèdent un téléphone portable, toutes catégories d'appareils confondues.

35% possèdent encore un simple mobile d'ancienne génération et les 9% restants n'utilisent pas de portable.

"Le détention (d'un smartphone) est particulièrement élevée parmi les plus jeunes adultes, surtout ceux âgés d'une vingtaine ou trentaine d'années", souligne l'étude, et ce "peu importe leur niveau de revenu".

Si 80% des 18-34 ans ont un smartphone, les autres classes d'âge aussi en ont de plus en plus: 69% des 35-44 ans, 55% des 45-54 ans et 18% des plus de 65 ans possèdent un téléphone multifonctions.

Parmi ces catégories plus âgées d'Américains, la possession d'un smartphone est en revanche davantage un "phénomène élitiste". Chez elles, "les smartphones sont répandus dans les classes supérieures de revenus, mais beaucoup moins communs parmi ceux aux revenus plus faibles", note l'étude.

Au niveau des systèmes d'exploitation préférés des Américains, celui de Google, Android, l'emporte en s'arrogeant 28% des consommateurs, suivi de l'iPhone d'Apple, qui a séduit un quart d'entre eux. Les deux géants laissent seulement des miettes à BlackBerry (4%) et Windows, de Microsoft (1%).

Là aussi, la détention d'un iPhone (globalement plus cher que les autres smartphones) est corrélée au niveau de revenu: il est ainsi plus que proportionnellement répandu chez les personnes déclarant un revenu dans leur foyer d'au moins 150.000 dollars par an, qui l'ont adopté à 49%.

rl/lor/rap

PLUS:afp