NOUVELLES

Paradis fiscaux: le couple Merchant intente une poursuite contre la CBC

05/06/2013 09:13 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

SASKATOON - La sénatrice libérale Pana Merchant et son époux, l'avocat Tony Merchant, soupçonné d'avoir transféré 1,7 million $ dans un paradis fiscal, ont intenté une poursuite en diffamation contre Radio-Canada.

Une déclaration déposée à la Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan fait état d'un reportage télévisé de CBC/Radio-Canada, dans lequel on affirme que M. Merchant a transféré la somme dans un compte bancaire aux îles Cook. Des reportages radio et internet ont aussi été diffusés à ce sujet par la CBC.

Le couple affirme que ces reportages laissent croire qu'ils ont violé la loi, et soutient que les allégations qui y sont rapportées sont fausses.

Le document de la cour cite également les noms de deux journalistes de la CBC et d'un reporter du Consortium international des journalistes d'enquête (ICIJ) de Washington, soit l'organisation qui a partagé, avec différents médias à travers le monde, de l'information financière à propos de milliers de personnes.

Le directeur des relations avec les médias de la CBC, Chuck Thompson, a indiqué mercredi que le réseau ne pouvait commenter, puisque tout ce qui avait été reçu pour l'instant était un avis de diffamation, et non de poursuite judiciaire.

M. Merchant, un avocat basé à Régina, s'occupe fréquemment de dossiers de grande envergure, notamment pour des recours collectifs. Un appel logé à son cabinet mercredi n'a pas été retourné.

Aucune des allégations contenues dans la déclaration n'a été prouvée en cour.

Le chef libéral Justin Trudeau avait indiqué le 29 mai avoir demandé, dès qu'il a pris connaissance de l'affaire, à son leader au Sénat d'informer Mme Merchant qu'elle devrait rencontrer le conseiller à l'éthique de la Chambre haute, ce qu'elle a accepté de faire.

PLUS:pc