NOUVELLES

Pakistan : Nawaz Sharif de retour au poste de premier ministre

05/06/2013 06:43 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Le parlement pakistanais a élu Nawaf Sharif au poste de premier ministre mercredi, marquant un transfert de pouvoir historique dans ce pays marqué par trois coups d'État.

Sans surprise, il a reçu 244 des 342 votes au parlement, le parti qu'il dirige ayant remporté le plus grand nombre de sièges lors du scrutin de mai dernier. Le président Ais Ali Zardari devra approuver sa nomination plus tard dans la journée, une formalité.

C'est la troisième fois que l'homme d'affaires de 63 ans accède au poste de premier ministre, une première au Pakistan. Élu en 1990 mais destitué en 1993, il a retrouvé le pouvoir en 1996, avant d'être victime d'un coup d'État en 1999. Il a ensuite passé huit années en exil.

Au cours des prochains mois, Nawaz Sharif aura du pain sur la planche. Il devra notamment s'attaquer à la faible croissance économique du pays ainsi qu'aux problèmes croissants d'approvisionnement en électricité.

« Les gens doivent savoir que l'économie du pays est dans un très mauvais état, au-delà de l'imaginable », a-t-il avoué.

La situation sécuritaire et les négociations avec les talibans devraient aussi occuper ses premiers mois au pouvoir. C'est toutefois aux États-Unis qu'il a servi son premier avertissement, demandant à Washington de cesser ses tirs de drones dans les zones tribales soupçonnées d'être des repaires à talibans.

« Nous respectons la souveraineté des autres, et ils devraient eux aussi respecter la nôtre et notre indépendance. Cette campagne doit finir », a-t-il scandé devant les autres élus.

PLUS:rc