NOUVELLES

Les couteaux volent bas à l'Hôtel de Ville de Québec

05/06/2013 09:17 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

À cinq mois des élections municipales, les hostilités sont lancées à l'Hôtel de Ville de Québec. Lundi soir, les esprits se sont échauffés à plusieurs reprises entre le maire Labeaume et des élus de l'opposition.

Le conseiller du district de Neufchâtel Patrick Paquet s'est montré particulièrement cinglant en s'excusant auprès de ses électeurs d'avoir fait confiance à Régis Labeaume en se joignant à son équipe en 2009. Il a aussi mis en garde les nouveaux venus d'Équipe Labeaume en disant qu'ils regretteraient sans doute leur choix une fois l'enthousiasme passé.

Le maire Labeaume a minimisé ses propos en prédisant que Patrick Paquet ne serait pas réélu de toute façon en novembre.
Yvon Bussières s'est opposé en critiquant le travail du président de l'assemblée, Jean-Marie Laliberté, qui n'est pas intervenu pour calmer les esprits pendant les échanges.

Au terme du conseil municipal, le chef de Démocratie Québec David Lemelin a affirmé que le président des débats s'acquittait bien mal de sa tâche. « Quand je dis qu'il met des bûches dans le foyer, c'est ça qu'il fait. Il se moque des élus. »

Mardi, le maire Labeaume a déploré à son tour le ton utilisé par les élus pendant les débats à l'Hôtel de Ville.

PLUS:rc