NOUVELLES

La marine canadienne intercepte une cargaison de stupéfiants dans la mer d'Oman

05/06/2013 10:42 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

OTTAWA - La marine canadienne continue de faire la vie dure aux trafiquants de stupéfiants dans la mer d'Oman, au Moyen-Orient, portant du même coup atteinte à des organisations terroristes qui se financent avec le trafic de drogue.

Le ministère de la Défense nationale a annoncé mercredi que la frégate de patrouille NCSM Toronto avait saisi environ 6 tonnes de hachisch lors de la fouille d'un navire, le 30 mai dernier.

Il s'agit de la plus importante saisie de hachisch de l'histoire des Forces maritimes combinées.

Le NCSM Toronto n'en était pas à ses première armes en la matière.

La frégate a réalisé quatre autres saisies d'héroïne en mars et en mai totalisant un peu plus de 1,3 tonnes de cette drogue, dont une saisie de 500 kilos dans l'océan Indien.

Le NCSM Toronto est basé à Halifax et compte un équipage d'environ 225 membres qui comprend le détachement d'un hélicoptère CH-124 Sea King ainsi que celui d'un véhicule aérien téléguidé.

La frégate canadienne participe actuellement à l'opération Artemis, dans le cadre de la Force opérationnelle multinationale 150, faisant la lutte au terrorisme dans la mer Rouge, le golfe d'Aden, l'océan Indien et le golfe d'Oman.

La Force opérationnelle multinationale 150 est l'une des trois forces opérationnelles commandées par les Forces maritimes combinées, un partenariat naval auquel participent 29 pays.

PLUS:pc