NOUVELLES

Jack White sauve un théâtre mythique de Détroit

05/06/2013 03:16 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

Le chanteur Jack White a exprimé sa reconnaissance envers ses concitoyens, ses premiers admirateurs. White, natif de Détroit, a remboursé les 142 000 $ en taxes impayées que devait le Detroit Masonic Temple à la ville du Michigan.

L'imposant édifice, construit en 1922, est le plus grand temple maçonnique au monde et il comprend 3 salles de concert, dont l'une d'elles, d'une capacité d'accueil de 1586 places, vient d'être renommée en l'honneur du chanteur par les responsables du temple.

Le chanteur, qui a d'abord connu du succès avec le groupe The White Stripes, a amorcé il y a quelques années une carrière solo.

Plusieurs grands groupes se sont produits au Detroit Masonic Temple, dont The Who et les Rolling Stones.

Sans l'intervention de White, qui a foulé à plusieurs reprises la scène qui porte désormais son nom, l'édifice aurait été mis en vente.

Le nom Detroit Masonic Temple figure au Registre national des sites historiques américains, une liste de monuments et de lieux protégés.

PLUS:rc