NOUVELLES

Éclosion d'E. coli en Alberta: la négligence est en cause, selon un comité

05/06/2013 05:08 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

OTTAWA - La contamination à la bactérie E. coli qui a mené, l'automne dernier, au plus important rappel de boeuf haché jamais effectué au Canada serait notamment attribuable à de la négligence dans l'application des procédures aussi bien par les employés d'usine que par les inspecteurs fédéraux, conclut un rapport indépendant.

Les employés de l'usine de la compagnie XL Foods de Brooks, en Alberta, de même que les inspecteurs fédéraux de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) auraient ainsi fait preuve de négligence dans le traitement de la viande, qui avait ensuite rendu malade 18 personnes au pays.

Selon l'évaluation d'un comité indépendant, la direction de l'usine a été dépassée par la crise et n'était pas prête à l'affronter, car elle n'avait jamais eu à décréter un rappel d'aliments de cette ampleur.

Le rapport note aussi que la salubrité alimentaire était un concept mal assimilé par les employés de XL Foods et les agents de l'ACIA qui ont visité l'usine.

Le comité a élaboré une série de recommandations pour améliorer la sécurité alimentaire, notamment une meilleure formation des inspecteurs de l'agence fédérale, de même qu'une application plus sévère des responsabilités de surveillance.

L'abattoir de boeuf de XL Foods était, jusqu'à cette contamination par l'E. coli, le plus important de propriété canadienne au pays. L'usine de transformation a depuis été rachetée par JBS Food Canada, une filiale de JBS South America.

PLUS:pc