NOUVELLES

Ben Laden: Washington aurait trop ouvert son jeu à Hollywood, selon un rapport

05/06/2013 05:34 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Plusieurs semaines après avoir supervisé l'opération ayant tué Oussama ben Laden, le patron de la CIA à l'époque, Leon Panetta, a enfreint des règles de sécurité en dévoilant le nom du commandant de l'offensive en présence d'un scénariste d'Hollywood, indique une ébauche de rapport des enquêteurs du Pentagone.

Le rapport, qui n'a pas encore été publié, a d'abord été évoqué par le groupe Project on Government Oversight et confirmé mercredi par le représentant Peter King, qui avait réclamé une enquête il y a près de deux ans.

M. King a dit avoir été mis au fait de parties du rapport, mais ignore à quel moment une version finale sera présentée. Il a soutenu que le document confirmait ses soupçons selon lesquels l'administration Obama a manqué à ses obligations de sécurité dans ses échanges avec des cadres d'Hollywood pressés de produire un film sur l'opération du 2 mai 2011 au Pakistan.

Le représentant a dit s'interroger sur la possibilité que les responsables du gouvernement aient baissé la garde en étant «impressionnés par une vedette» d'Hollywood.

Un porte-parole du Pentagone, le colonel Steve Warren, a affirmé que le département de la Défense n'avait pas de commentaires sur l'ébauche de rapport.

Le rapport cite deux cas de dévoilement, par des membres de l'administration Obama, de noms d'individus impliqués dans l'opération contre Oussama ben Laden — dans les deux cas à l'équipe du film «Opération avant l'aube» («Zero Dark Thirty»).

Le premier cas concerne un entretien du plus haut responsable du renseignement au Pentagone, Michael Vickers, avec la cinéaste Kathryn Bigelow et le scénariste Mark Boal.

PLUS:pc