NOUVELLES

Au moins trois villageoises rohingyas tuées par la police en Birmanie

05/06/2013 06:33 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

RANGOUN, Myanmar - Au moins trois villageoises membres de la minorité rohingya ont été abattues lors d'une confrontation avec les forces de l'ordre birmanes, rapportent mercredi des policiers et des militants.

Les affrontements se sont produits dans la localité de Mrauk-U, dans l'État de Rakhine, dans l'ouest du pays.

Les violences ont éclaté quand les victimes et plusieurs autres personnes ont refusé de quitter les logements qu'elles habitent depuis que leurs résidences ont été incendiées par des bouddhistes l'an dernier.

Un porte-parole de la police a révélé, sous le couvert de l'anonymat, que deux hommes et deux femmes avaient aussi été blessés dans l'affrontement. Les villageois étaient apparemment munis de couteaux, de gourdins et de lance-pierres.

Un blogue qui s'intéresse à la communauté rohingya fait pour sa part état de quatre morts.

Par ailleurs, en Malaisie, des dizaines de Birmans ont été épinglés par la police en lien avec quatre meurtres commis dans la capitale, et qui seraient reliés aux violences communautaires en Birmanie.

Les meurtres de quatre immigrants birmans à Kuala Lumpur au cours de la dernière semaine fait craindre que les tensions entre musulmans et bouddhistes de Birmanie se propagent à la Malaisie.

PLUS:pc