NOUVELLES

Arts martiaux mixtes: un projet de loi accepté à la Chambre des communes

05/06/2013 06:00 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

OTTAWA - La Chambre des communes a voté en faveur d'un projet de loi rendant légaux les sports de contacts, tels que les arts martiaux mixtes (AMM).

La législation ayant racines au Sénat dissipe la brume légale où se trouvaient certains sports de combat, comme les arts martiaux mixtes, le taekwondo et le karaté.

Le projet de loi a été aisément adopté, avec 267 votes en faveur et neuf contre.

La section du Code criminel sur les sports de combat n'avait pas été changée depuis 1934, et elle n'exemptait que la boxe.

La section 83.1 disait que quiconque «tient un rôle central dans un combat», encourage, fait la promotion de ou est présent sur les lieux d'un combat comme assistant, chirurgien, arbitre, supporter ou reporter est coupable d'une offense, à moins que «l'affrontement de boxe» soit «disputé avec la permission de ou sous l'autorité d'une commission athlétique ou une instance similaire, établie par ou sous l'autorité d'une législation provinciale concernant le sport dans la dite province.»

La section permettait aussi «un affrontement de boxe entre sportifs amateurs, où les participants portent des gants de boxe d'au moins 140 grammes chacun.»

Certaines juridictions ne tenaient pas compte de la formulation dépassée de la loi.

L'UFC, le plus grand promoteur d'arts martiaux mixtes, a fait du lobbying dans le but de faire changer la loi, après avoir fait des pressions du même genre aux États-Unis.

Le directeur des opérations canadiennes de l'UFC, Tom Wright, a dit que le projet de loi est un développement majeur pour les arts martiaux mixtes, car il y a maintenant un cadre législatif pour tout le Canada.

Les partisans des AMM disent que les confrontations qu'on y voit ne sont pas plus dangereuses que des combats de boxe. Certains avancent qu'elles sont même plus sécuritaires, car les combattants peuvent concéder la victoire à tout moment, tandis que les boxeurs ont tendance à se battre jusqu'à une mise hors de combat ou un arrêt de l'arbitre.

Depuis 2008, l'UFC a présenté 12 galas au Canada: six à Montréal, trois à Toronto, deux à Vancouver et un à Calgary. Le gala UFC 161 se tiendra à Winnipeg le 15 juin.

Dans la plupart des juridictions, les AMM sont régis par le même organisme qui est en charge de la boxe. En ce moment ils sont régis au niveau provincial en Colombie-Britannique, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse, en Ontario et au Québec, et au niveau municipal en Alberta, au Nouveau-Brunswick et dans les Territoires-du-Nord-Ouest.

PLUS:pc