NOUVELLES

Wall Street en légère hausse, toujours concentrée sur la Fed

04/06/2013 10:06 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert sans direction mardi, restant sur ses gardes avant un rapport clef sur l'emploi américain en fin de semaine et digérant un indicateur en demi-teinte aux Etats-Unis: le Dow Jones avançait de 0,19% et le Nasdaq de 0,28%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average s'adjugeait 28,64 points à 15.282,67 points, après une ouverture légèrement dans le rouge, et le Nasdaq gagnait 9,75 points à 3.475,12 points.

Le Standard & Poor's 500 avançait de 0,29% (+4,70 points) à 1.645,59 points.

Wall Street avait fini en hausse lundi, accueillant des chiffres économiques décevants aux Etats-Unis comme un signe du maintien de la politique de soutien exceptionnelle à l'économie menée par la banque centrale américaine: le Dow Jones avait gagné 0,92% à 15.254,03 points, et le Nasdaq 0,27% à 3.465,37 points.

Les investisseurs restaient sur leurs gardes "alors qu'une nouvelle salve d'indicateurs économiques étaient au centre de l'attention cette semaine, le marché tentant d'en interpréter l'impact sur la politique monétaire américaine", a noté Karee Venema de Schaeffer's Investment Research.

Le marché surveillait particulièrement la sortie vendredi d'un rapport sur l'emploi et le chômage en mai, jugé crucial pour jauger la reprise d'un secteur clef de l'économie américaine.

L'emploi se situe au coeur des préoccupations de la banque centrale américaine (Fed) et tout signe d'amélioration ouvrirait potentiellement la voie, selon les opérateurs, à un ralentissement du concours financier exceptionnel apporté par l'institution à l'économie du pays.

Dans ce contexte, "le marché suivra de près dans la journée les interventions de deux membres de la Fed", la présidente de l'antenne de Kansas City (Missouri, centre), Esther George, dès l'ouverture du marché et du patron de la Fed de Dallas (Texas, sud), Richard Fisher, plus tard dans l'après-midi.

Les opérateurs digéraient également l'annonce, comme attendu, d'une aggravation du déficit commercial des Etats-Unis au mois d'avril sous l'effet d'une poussée des importations, sans effacer la forte décrue du mois précédent.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 2,157% contre 2,134% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,308% contre 3,276%.

ppa/sl/sam

PLUS:afp