NOUVELLES

Traversée des États-Unis : 3e étape réussie pour Solar Impulse

04/06/2013 10:35 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

L'avion Solar Impulse et son pilote, le Suisse Bertrand Piccard, ont atterri sans incident mardi à Saint Louis, dans le Missouri, au terme de la troisième étape de leur traversée des États-Unis entreprise début mai à San Francisco.

Cet avion est unique puisqu'il est le premier à être propulsé par quatre moteurs électriques alimentés par l'énergie solaire.

D'une durée de 21 heures, le parcours entre Dallas et Saint Louis était le plus long du périple du monoplace. Il était particulièrement significatif pour les organisateurs, qui ont voulu rendre hommage au pionnier de l'aviation Charles Lindbergh et à son avion The Spirit of St. Louis, le premier à avoir traversé l'Atlantique, en 1927.

La précédente étape réalisée le 22 mai, entre Phoenix et Dallas, avait duré 18 heures et 21 minutes. La première étape, entre San Franscico et Phoenix, s'était terminée le 3 mai après un vol de 19 heures sans encombre.

La traversée se fait en cinq étapes, puisque, si l'appareil peut techniquement faire ce vol sans escale, il ne peut y avoir qu'un seul pilote à bord. Les commandes de l'avion sont partagées entre les Suisses André Borschberg et Bertrand Piccard. L'appareil reste de 1 semaine à 10 jours à chaque arrêt, où le public peut le voir et poser des questions aux pilotes ainsi qu'aux autres participants au projet. L'objectif de ce dernier est de promouvoir les technologies des énergies renouvelables.

La structure de l'avion de 1600 kg est en fibre de carbone. L'envergure de ses ailes dépasse 63 mètres, ce qui équivaut à celle d'un Boeing 747. Les pilotes peuvent le mener jusqu'à une altitude maximale de 8500 m. Sa vitesse moyenne est de 70 km/h,

Les deux dernières étapes seront l'aéroport de Dulles, près de la capitale, Washington, à la mi-juin, et l'aéroport Kennedy, à New York, en juillet, la destination finale.

L'appareil dépend de 12 000 cellules photovoltaïques capables de produire l'électricité suffisante pour charger sa batterie au lithium de 400 kilos.

PLUS:rc