NOUVELLES

Sélection des jurés pour le procès de l'ex-parrain de la mafia de Boston

04/06/2013 03:00 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

La sélection des jurés a commencé mardi à Boston, dans le nord-est de Etats-Unis, dans le cadre du procès très attendu de l'ex-parrain de la mafia irlandaise de la ville, James "Whitey" Bulger, arrêté en 2011 après une cavale de 16 ans.

Bulger, 83 ans, ancien patron du gang de Winter Hill qui a figuré pendant des années sur la liste des fugitifs les plus recherchés par le FBI, est notamment poursuivi pour 19 meurtres commis entre 1972 et 2000.

Il était présent mardi au tribunal, fraîchement rasé et autorisé à porter des vêtements de ville --veste sombre, jean bleu et chaussures blanches-- plutôt que la tenue orange des prisonniers.

Il a salué un premier groupe de 225 jurés potentiels d'un "bonjour", auquel ces derniers ont répondu de la même façon.

La juge Denise Capser, 45 ans, diplômée de Harvard, est la première Noire jamais nommée comme juge fédérale dans l'Etat du Massachusetts, où se trouve Boston.

Elle espère que la sélection des jurés --18 à choisir parmi un total de 675 personnes-- pourra être terminée vendredi, ce qui permettrait le début formel des débats lundi. Le procès pourrait durer jusqu'en septembre.

Elle a souligné auprès des jurés potentiels, invités à remplir un questionnaire, que le fait de connaître l'affaire ne les disqualifiait pas forcément.

Bulger, informateur du FBI durant des années, est accusé d'avoir éliminé 19 rivaux de la mafia ou témoins gênants, d'extorsion, de blanchiment d'argent et de trafic d'armes.

Disparu fin 1994, juste avant d'être inculpé, il avait été arrêté en Californie en juin 2011, où il vivait depuis des années sous un faux nom avec sa compagne Catherine Greig.

L'ex-parrain de la pègre bostonienne, qui avait commencé sa "carrière" à 14 ans, fascine bien au-delà de Boston. Il a inspiré le personnage incarné par Jack Nicholson dans le film "Les Infiltrés" de Martin Scorsese, et de nombreux livres lui sont consacrés.

Des dizaines de témoins sont attendus à la barre durant son procès, et près de 1.000 éléments devraient présentés.

Parmi les témoins que souhaite présenter la défense, figurent notamment l'ancien gouverneur du Massachusetts William Weld et le directeur sortant du FBI Robert Mueller.

Dans la salle, le frère de Bulger, William Bulger, ancien président démocrate du Sénat du Massachusetts et président de l'université de l'Etat aura sa place attitrée.

La relation de Bulger avec le FBI et le département de la Justice devrait assurer des débats animés.

La coopération de Bulger avec le FBI pour faire tomber les gangs rivaux aurait duré de 1975 à 1990. Selon l'un de ses avocats, J.W. Carney, il s'était vu promettre l'immunité en échange de cette coopération.

Bulger a plaidé non coupable en juillet 2011.

str-bd/mdm

PLUS:afp