NOUVELLES

Sears Canada mise sur l'immobilier

04/06/2013 09:53 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

Un texte de Andrée-Anne St-Arnaud

Après Loblaw et Canadian Tire, Sears Canada mise à son tour sur l'immobilier pour gonfler ses revenus. L'entreprise dévoile le projet d'un immeuble de bureaux et à condos à Burnaby, en Colombie-Britannique, en banlieue de Vancouver.

Dans une entrevue accordée au Globe and Mail, le PDG de Sears Canada explique qu'il s'agit d'une nouvelle stratégie pour le détaillant de contrebalancer la baisse des revenus de ses magasins. « Nous participons à un plan en vue de créer de la valeur avec ce terrain. Nous avons d'autres propriétés qui pourraient être développées d'une façon semblable », explique Calvin McDonald.

La tour projetée à Burnaby serait construite sur un terrain de 3,6 hectares que possède déjà Sears Canada. Le projet est évalué à 1 milliard de dollars, et fait partie d'un plan plus vaste qui sera dévoilé d'ici quelques semaines.

Les détaillants sont de plus en plus nombreux à miser sur l'immobilier pour redresser leur bilan financier. Le rendement moyen sur l'immobilier a atteint 8 % en 2012, selon RBC Dominion Securities. Dans certains cas, ce rendement est quatre fois plus important que la marge de profit réalisée sur les ventes au détail.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Loblaw et Canadian Tire ont récemment décidé de concentrer leurs actifs immobiliers dans une fiducie et d'en vendre une partie à des investisseurs.

De son côté, Sears Canada n'est pas propriétaire de toutes ses succursales. Ses actifs immobiliers s'élèveraient à environ 900 millions de dollars, selon l'analyste Keith Howlett de Valeurs mobilières Desjardins. Le modèle de fiducie immobilière ne serait donc pas le plus adapté

Sears a vendu trois de ses magasins pour 170 millions de dollars à Cadillac Fairview l'an dernier.

PLUS:rc