NOUVELLES

Alexandre Despatie laisse une empreinte indélébile sur son sport

04/06/2013 05:03 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT
AP

MONTRÉAL - Alexandre Despatie laissera une empreinte indélébile sur son sport, comme l'ont fait avant lui les grands plongeurs Greg Louganis et Dmitri Sautin.

«Alexandre a été un des plus grands athlètes sur la scène internationale, c'est indéniable», a déclaré mardi son entraîneur de la première heure, Michel Larouche, qui était à ses côtés quand il a signé l'exploit aux Jeux du Commonwealth, à l'âge de 13 ans.

«Il a relevé le niveau d'excellence dans le sport. C'est ce qu'on s'attend des meilleurs plongeurs au monde», a ajouté le directeur technique de Plongeon Canada, Mitch Geller.

«Pour ce qui est d'établir la place qu'il va occuper dans l'histoire, c'est difficile pour moi de le dire parce que je peux difficilement juger comment on le perçoit à l'extérieur du Canada, a continué Geller. La FINA l'a déjà choisi le plongeur de la décennie. Et pour avoir discuté avec plusieurs dirigeants et entraîneurs d'autres pays, c'est de sa capacité à se concentrer en compétitions, de cette aura qu'il avait, qu'on me parle le plus. Il a été une supervedette.»

Geller a argué qu'on retiendra principalement de Despatie, qui veut faire carrière au cinéma et à la télévision, qu'il a été tout un compétiteur, doté d'une grande force intérieure et d'une élégance inimitable. Il a évoqué comme moment marquant à ses yeux la médaille d'argent que le Lavallois a remportée au tremplin de 3 mètres aux Jeux olympiques de Pékin en 2008.

«Sa préparation avait été affectée en raison d'une blessure à un pied. Il avait connu un camp d'entraînement lamentable, et on fondait peu d'espoir avant les Jeux. Mais quand la compétition a commencé, il était méconnaissable. Ce qu'il a accompli en finale relève du miracle. Il n'aurait pas dû être capable de faire ça. Il possède cette force 'herculéenne' en lui. On ne sait pas d'où ça vient, lui non plus. Mais c'est de cette mouture que sont faits les champions.»

Geller et Larouche ont dit souhaiter que l'héritage que le triple champion du monde et double médaillé olympique laisse au Canada se traduise par l'éclosion de champions de sa trempe.

«Son héritage, ce sont tous ces jeunes qu'il a inspirés, a dit Geller. Nous espérons que dans le lot, il y en ait un ou plusieurs qui soient des Alexandre Despatie.»

Larouche a souligné que le Canada a connu un essor en plongeon sur la scène internationale grâce à la contribution de Despatie et d'Émilie Heymans.

«Il y a des jeunes de talent qui pointent. Mais vont-ils être du calibre d'Alexandre Despatie? Nous l'espérons. D'ici 2020, la relève devrait être intéressante chez les garçons.»

Pour la famille Despatie, la conférence de presse de mardi met fin à une belle aventure.

«L'ouragan médiatique nous a frappés après sa victoire inattendue aux Jeux du Commonwealth et elle se termine aujourd'hui», a imagé le paternel, Pierre Despatie.

«Nous avons vécu une gamme d'émotions, comme beaucoup de gens au Québec et au Canada. Nous avons été privilégiés. Alexandre a été le chouchou des Québécois, ils se l'ont approprié, et nous trouvions ça sympathique. Maintenant, on se le réapproprie. Nous aurons une vie de famille plus normale parce qu'il ne voyagera plus autant et les médias seront moins présents.»

Papa a hâte de pouvoir s'asseoir avec son fils afin de lui poser des questions qu'il n'a pas osé lui demander pendant sa carrière, de crainte de le déranger.

Des questions du genre, comment t'es tu senti avant une compétition X ou quelles émotions as-tu ressenti avant une compétition Y?

«Il n'avait pas besoin de ces questionnements quand il était athlète, je faisais confiance aux membres de son entourage. Mais maintenant je pourrai discuter librement avec lui et satisfaire ma curiosité.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques réactions Twitter
JO: Alexandre Despatie au 3 m