POLITIQUE

Une pétition sur l'île d'Anticosti sera remise à l'Assemblée nationale

04/06/2013 03:17 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

Une pétition intitulée « L'île d'Anticosti, trésor en danger face aux pétrolières » sera remise mardi au député de Québec solidaire, Amir Khadir, qui a accepté d'en être le messager et de la remettre aux différents chefs de partis à l'Assemblée nationale.

Cette pétition réclame un moratoire sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures sur l'île. Elle a récolté plus de 25 000 signatures depuis son lancement en 2012.

Une étude indépendante de l'ingénieur géologue Marc Durand souligne qu'il faudrait forer de 10 000 à 12 000 puits pour extraire l'or noir de l'île. « Je pense qu'il y a un jeu purement spéculatif », indique-t-il.

Selon des données préliminaires, le sous-sol de l'île d'Anticosti pourrait contenir 40 milliards de barils de pétrole.

L'ingénieur géologue soutient que les compagnies pétrolières pourraient exploiter seulement 1 ou 2 % des réserves pétrolières, en raison des techniques qui y seraient utilisées, ce qui représenterait entre 400 et 800 millions de barils.