NOUVELLES

L'OTAN veut aider la Libye à faire face à l'afflux de jihadistes dans le sud

04/06/2013 02:29 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

BRUXELLES - Le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé mardi que l'alliance enverrait bientôt une mission d'experts en Libye pour évaluer ses besoins en matière de sécurité, alors que le pays fait face à un afflux d'insurgés venus du Mali.

Les experts de la sécurité s'inquiètent de la possibilité que des extrémistes liés à Al-Qaïda, repoussés du Mali après l'intervention militaire française, tentent de s'installer dans le sud de la Libye.

La mission sera déployée «dès que possible» et identifiera, en collaboration avec les autorités libyennes, «les domaines dans lesquels les Libyens pensent avoir besoin de conseils» et les domaines dans lesquels l'OTAN pense pouvoir apporter sa contribution, a déclaré M. Rasmussen avant l'ouverture de la réunion des ministres de la Défense de l'alliance à Bruxelles.

Il a insisté sur le fait que cette mission n'était pas le prélude à un déploiement militaire étranger en Libye.

«Il n'est pas question de déployer des troupes en Libye. Si nous devions nous engager dans des activités de formation, ces activités pourraient se dérouler à l'extérieur de la Libye», a précisé le secrétaire général.

Des responsables américains de la défense estiment que l'expérience de formation de l'OTAN en Afghanistan et en Irak donne à l'alliance l'expertise nécessaire pour une aide similaire en Libye.

M. Rasmussen a indiqué que l'OTAN envisageait de coordonner ses activités avec d'autres initiatives nationales et internationales. Il s'attend à recevoir un rapport du groupe d'experts d'ici la fin du mois de juin, avant l'élaboration d'un plan plus précis pour la Libye.

Les dirigeants libyens ont réclamé l'aide de l'OTAN, des États-Unis et d'autres pays pour faire face à l'afflux de jihadistes venus du Mali.

PLUS:pc