NOUVELLES

Les rebelles syriens auraient été chassés d'une banlieue de Damas

04/06/2013 07:21 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - L'armée syrienne a chassé d'une banlieue importante de Damas les rebelles qui tentent de renverser le régime de Bachar el-Assad, selon ce que rapportent mardi les médias officiels.

Cela pourrait permettre à l'armée de consolider sa défense de la capitale et faire pencher encore plus la balance en faveur du gouvernement Assad.

Les forces syriennes ont remporté plusieurs victoires depuis deux mois, réalisant notamment des percées stratégiques près de la frontière avec le Liban et sécurisant encore davantage la capitale.

L'agence de presse officielle SANA a indiqué mardi que l'armée a repris le contrôle de Jobar, un district situé au nord-est de la capitale et à partir duquel les insurgés tentent de pénétrer dans la capitale depuis des mois.

Les militants de l'opposition n'ont pas été en mesure de commenter cette information.

Par ailleurs, un rapport publié par les Nations unies mardi en vient à la conclusion qu'on peut «raisonnablement» croire que des armes chimiques ont été utilisées à au moins quatre reprises en Syrie. D'autres informations sont toutefois requises pour déterminer quels produits ont été utilisés et qui en a fait usage.

Une commission d'enquête de l'ONU a expliqué qu'il faudra examiner des échantillons prélevés sur des victimes ou directement sur place pour en venir à des conclusions définitives. Elle a demandé au gouvernement syrien de permettre à des experts de se rendre sur place.

Le rapport accuse les deux camps d'avoir commis des crimes de guerre. Il prévient aussi qu'une nouvelle infusion d'armes ne ferait qu'envenimer le conflit, ce qui semble être un message lancé aux nations européennes qui envisagent d'armer les rebelles syriens.

PLUS:pc