NOUVELLES

La France doit adopter des réformes pour ne pas être distancée, dit le FMI

04/06/2013 07:50 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

PARIS - La France doit réformer son économie et son marché du travail si elle veut éviter d'être distancée par ses voisins européens, a prévenu mardi le Fonds monétaire international (FMI) avant d'abaisser ses prédictions de croissance pour le pays.

Le FMI prévoit maintenant un recul de 0,2 pour cent de l'économie française cette année, comparativement au déclin de 0,1 pour cent anticipé précédemment. Il prédit une croissance de 0,8 pour cent en 2014, contre 0,9 pour cent auparavant.

L'économie française a glissé en récession au premier trimestre et le taux de chômage se chiffre à environ 11 pour cent. Aucun recul du chômage n'est anticipé avant la fin de l'année.

Le FMI a salué certaines des réformes déjà adoptées par la France, tout en prévenant qu'il reste encore beaucoup à faire. Le rapport souligne notamment l'écart croissant entre la compétitivité française et celle de ses voisins. Des pays comme l'Espagne et l'Italie ont adopté des changements importants au cours des dernier mois, surtout en ce qui concerne le marché du travail, et ils commenceront bientôt à en récolter les fruits. Cela augmentera la pression sur la France à faire de même.

Le FMI a applaudi le crédit d'impôt adopté par la France, qui réduit les cotisations sociales que doivent payer les entreprises sur les salaires les plus faibles, et une nouvelle loi qui simplifiera le congédiement d'employés.

PLUS:pc