NOUVELLES

Une femme d'Ottawa accusée d'avoir rendu son chat obèse

04/06/2013 06:10 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

La propriétaire d'un chat d'Ottawa devra répondre des accusations devant un tribunal après avoir laissé son animal « gonfler » jusqu'à plus de 11 kilos (25 livres). La Société protectrice des animaux d'Ottawa a inculpé, lundi, Guylène Roy du secteur de Barrhaven pour ne pas avoir offert de soins adéquats à son chat.

Selon l'organisme de protection des animaux, le chat, surnommé Napoléon, était incapable de marcher ou de se nettoyer lui-même. L'animal avait des excréments dans sa fourrure et de graves irritations cutanées, toujours selon l'organisme.

Mme Roy a été accusée mercredi dernier en vertu de la Loi sur la Société de protection des animaux de la province, et risque une amende maximale de 1000 $ et/ou une peine d'emprisonnement de 30 jours.

L'organisme soutient que la propriétaire a amené l'animal chez le vétérinaire à plusieurs reprises, mais elle a ignoré les conseils de celui-ci, ce qui a aggravé l'état de santé du chat.

Le félin âgé de 12 ans a été euthanasié par l'organisme.

« Ce chat était en très mauvais état. Ne pas suivre les conseils d'un vétérinaire et permettre à un animal de se détériorer est consternant », a déclaré l'inspectrice Miriam Smith, de la Société protectrice des animaux d'Ottawa.

Guylène Roy a été accusé de négligence animale en vertu de la Loi sur la Société de protection des animaux de l'Ontario à la suite d'une enquête.

Elle doit comparaître au palais de justice le 27 juin prochain.

(Avec PC)

INOLTRE SU HUFFPOST

Les animaux aiment les guimauves