DIVERTISSEMENT

Ethan Hawke aimerait bien faire de la franchise «Avant l'aube» le projet d'une vie

04/06/2013 03:44 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT
Sony Pictures Classics

TORONTO - Ethan Hawke verrait bien la franchise de films «Avant l'aube tout est possible» devenir «le projet d'une vie entière».

Les amoureux des longs métrages «Avant l'aube tout est possible» (1995) et «Avant la nuit tout est possible» (2004) sont de retour dans «Avant minuit tout est possible». Le charmant Jesse campé par Ethan Hawke y est toujours en couple avec l'intellectuelle Céline, jouée par Julie Delpy.

Selon Ethan Hawke, ce troisième chapitre propose une suite intéressante à l'histoire d'amour du couple loquace, et laisse la porte grande ouverte à de nouveaux questionnements existentiels sur la signification profonde de l'amour.

«Je crois que nous pourrions laisser cela derrière nous dès maintenant», lance l'acteur à l'autre bout du fil depuis New York, en faisant référence au fait que ses collaborateurs et lui pourraient facilement dire mission accomplie et boucler la boucle.

«Je n'ai pas l'impression de laisser des choses en suspens comme auparavant. Mais je verrais facilement cela devenir le projet d'une vie entière. Je nous verrais facilement en faire trois de plus, (avec des personnages) âgés de 50, 60, 70 ans.»

Il sauterait sur l'occasion de retrouver Julie Delpy et le réalisateur Richard Linklater à tous les neuf ans, faisant remarquer que le processus de coscénarisation et de tournage de chacun des trois films a été le plus satisfaisant de tous les projets auxquels il a participé au cours de sa carrière.

«Il y a quelque chose de tellement personnel avec ces films, dit l'acteur. À partir du moment où ils sont bouclés, on a l'impression qu'il s'est véritablement passé quelque chose.»

Le plus récent long métrage propose un regard sur l'amour plus mature que les deux précédents, suggère son réalisateur.

Tandis que le premier, tourné à Vienne, et le second, filmé à Paris, s'intéressaient à la passion naissante entre les deux jeunes romantiques, ce troisième long métrage fait davantage état des réalités inhérentes aux relations à long terme, explique le cinéaste.

«Il y a une certaine familiarité qui vient avec le fait d'être ensemble pendant une longue période de temps, et je trouve fascinant d'observer comment les gens négocient cet espace avec un autre humain», expose-t-il.

«C'est l'un des plus grands défis dans la vie — celui de passer à travers tout cela et de conserver un moral intact.»

«Avant minuit tout est possible» sortira en salles le 21 juin.