NOUVELLES

Dauphiné: Boasson Hagen gagne la troisième étape et Veilleux demeure en tête

04/06/2013 10:07 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

TARARE, France - Le Norvégien Edvald Boasson Hagen a remporté la troisième étape du Critérium du Dauphiné dans un sprint groupé, mardi, et le Québécois David Veilleux s'est accroché à sa première place au classement cumulatif.

Le cycliste norvégien s'est dressé devant l'Australien Michael Matthews et le Belge Gianni Meersman, complétant l'étape longue de 167 kilomètres reliant Amberieu-en-Bugey à Tarare en quatre heures, trois minutes et 32 secondes.

«Ça a été une belle performance d’équipe dans la dernière ascension, puis dans le dernier kilomètre. (...) Toute ma reconnaissance va à l’équipe, ils ont été incroyables, a déclaré Boasson Hagen sur le site Internet de la compétition. Ma forme arrive au bon moment, et c'est bon pour le moral de gagner une étape ici. Je me sens prêt à orienter ma concentration sur mon autre boulot, qui consiste à aider Chris Froome. L'objectif principal, c'est que Sky gagne le maillot jaune.»

Le Japonais Fumiyuki Beppu, le Belge Sander Cordeel, l'Américain Jacob Rathe et l'Espagnol Juan-Antonio Flecha s'étaient enflammés dès le premier kilomètre, se forgeant à un moment donné une avance qui a atteint presque sept minutes. Mais le groupe de chasse les a rattrapés à 13 kilomètres de la fin.

Le Luxembourgeois Laurent Didier of Luxembourg a ensuite tenté sa chance dans l'ascension du Col des Sauvages, mais a été plus tard rejoint par le Belge Bart de Clercq. L'équipe Sky a toutefois travaillé d'arrache-pied pour les rejoindre dans le dernier kilomètres.

Veilleux, de l'équipe Europcar, demeure 1:56 devant Meersman au classement de la compétition de huit étapes, qui va connaître son dénouement dimanche. L'autre Québécois dans la compétition, François Parisien est ennuyé par la grippe et ne peut se faire justice. Il occupe le 133e rang.

«La journée a été bonne, encore une fois l'équipe a bien travaillé, a révélé Veilleux. L'étape était un peu moins difficile que (lundi) et nous avons assez rapidement été relayés par les coureurs de Quick Step et de FDJ, donc c'était plus confortable pour nous. Malgré tout, dans le final ça s’est accéléré, et il fallait rester au contact. J’ai bien été accompagné, notamment par Cyril Gautier.

«(Mercredi), ce sera un peu l'heure de vérité. Je ferai mon maximum, puis on verra ce que ça donne. En tout cas ces trois jours ont été fabuleux. J'ai reçu de nombreux encouragements venus du Canada, où mon aventure a déjà fait la une des journaux. C'était une superbe opportunité à saisir.»

Mercredi, la quatrième étape sera une course contre-la-montre de 32,5 kilomètres.

PLUS:pc