NOUVELLES

Tutelle de Laval :« triste et terrible »

03/06/2013 01:29 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT

La première ministre Pauline Marois dit trouver terrible et triste à la fois la situation qui prévaut à Laval, après que le maire Alexandre Duplessis se fut résigné à demander la mise en tutelle de la ville, la semaine dernière.

Interrogée lundi à Montréal, après qu'elle eut donné une conférence de presse sur un autre sujet, la première ministre a confirmé que le conseil des ministres prendrait une décision positive face à cette demande, plus tard dans la journée.

Elle a qualifié de sage la décision du maire Duplessis d'avoir ainsi demandé la mise en tutelle de la ville, qu'elle a d'ailleurs décrite comme une demande d'aide formulée au gouvernement du Québec.

Jeudi dernier, devant la Commission Charbonneau, l'ex-représentant officiel du parti PRO des Lavallois, Me Jean Bertrand, a affirmé que la plupart des conseillers du parti, dont M. Duplessis, avaient servi de prête-noms pour du financement politique, se faisant rembourser en argent comptant les contributions financières qu'ils avaient versées au PRO des Lavallois. Or, cet argent comptant provenait des sommes versées par des firmes de génie-conseil.

La Presse Canadienne

PLUS:rc