NOUVELLES

Tests de dépistage préventif pour 1000 patients de l'Hôtel-Dieu de Lévis

03/06/2013 02:46 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

LÉVIS, Qc - Quelque 1000 patients ayant subi des tests d'échoendoscopie à l'Hôtel-Dieu de Lévis, depuis 2005, devront se soumettre à des tests de dépistage préventif.

C'est un problème survenu avec un appareil utilisé pour des examens en gastroentérologie qui incite la direction à faire subir des tests de dépistage du VIH et de l'hépatite B et C aux patients concernés.

Selon la direction de l'établissement, les risques de transmission sont très faibles. Le taux de prévalence de ces maladies chez les groupes d'âge qui subissent des tests d'échoendoscopie est inférieur à 0,8 pour cent.

Tous les patients concernés, depuis 2005, ont été retracés. Soixante-dix pour cent d'entre eux habitent dans les régions de Chaudière-Appalaches et de Québec, 30 pour cent viennent d'ailleurs dans la province.

À partir du 10 juin, ils recevront une lettre recommandée les invitant à se rendre dans un centre de santé de leur région pour faire les prélèvements. Dès mardi, une ligne téléphonique sera aussi disponible pour répondre aux inquiétudes des patients qui ont subi ce genre d'intervention.

Si des cas de transmission sont identifiés, l'équipe d'infectiologues du Centre de santé et des services sociaux Alphonse-Desjardins assurera un suivi avec les patients infectés et la Direction de la santé publique mènera une enquête.

Le problème avec la stérilisation de l'appareil mis en cause a été découvert au mois d'avril. Il est de nouveau utilisé par les médecins de l'Hôtel-Dieu de Lévis, mais une nouvelle procédure de désinfection a été mise en place avec le manufacturier de l'appareil.

PLUS:pc