NOUVELLES

Syrie: 300 blessés attendent d'être évacués de la ville de Qousseir

03/06/2013 09:19 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Au moins 300 résidants de la ville syrienne de Qousseir ont été blessés grièvement et attendent d'être évacués pour être soignés, a indiqué à l'Associated Press un médecin lundi.

La ville de Qousseir, près de la frontière avec le Liban, est en proie à des combats depuis près de trois semaines.

Le docteur Kasem Alzein, qui coordonne les soins dans plusieurs hôpitaux improvisés, affirme que les blessés sont soignés dans des résidences privées après que le principal hôpital de la ville ait été détruit lors de combats entre les insurgés et l'armée syrienne.

L'Associated Press a rejoint le docteur Alzein à Qousseir par le biais de Skype. Le médecin a expliqué que les tentatives d'évacuation ont échoué, après qu'un convoi ait été attaqué la semaine dernière. Treize blessés avaient alors été tués. Il a ajouté que les médicaments commencent à manquer et que les médecins ont surtout besoin d'oxygène pour assurer la survie des blessés.

La ville n'a pas reçu de fournitures médicales depuis le 19 mai, a dit le docteur Alzein, et les conditions médicales et humanitaires qu'on y retrouve seraient horribles.

Il a expliqué que 50 maisons abandonnées ont été transformées en hôpitaux improvisés, dont quatre qui ont été converties en salles d'opération. Les médecins manquent également d'antibiotiques, de pansements et de produits anesthésiants.

La commissaire européenne de la Coopération internationale, l'aide humanitaire et la réaction aux crises, Kristina Georgieva, a ajouté sa voix lundi à celles des Nations Unies et de la Croix-Rouge pour réclamer le passage sécuritaire des civils, affirmant que la situation qui prévaut à Qousseir est une «tragédie».

Les insurgés et les soldats syriens appuyés par les combattants du Hezbollah se disputent le contrôle de la ville, mais les rebelles semblent solidement retranchés dans le nord et l'est de la ville.

Toujours lundi, les militants du Hezbollah ont affronté des combattants sunnites qui tentaient de rejoindre les rebelles à Qousseir. Des résidants affirment que des combats se sont produits dans le village syrien de Jousih, à environ 13 kilomètres de Qousseir.

PLUS:pc