NOUVELLES

Mises à pied chez Supermétal de Lévis

03/06/2013 06:04 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

La compagnie Supermétal de Lévis mettra à pied temporairement une centaine de travailleurs. La compagnie justifie cette mesure par la baisse d'activité du marché de la construction industrielle et par la perte d'un important contrat.

Pour obtenir celui-ci, Supermétal avait demandé à ses travailleurs des concessions. Ils devaient notamment accepter des baisses salariales et renoncer à certains avantages, ce qui équivalait à une diminution d'environ 10 %. Ils ont refusé majoritairement.

Les travailleurs ont dit non à cette demande patronale même s'ils devaient se retrouver sans emploi. Ils espèrent qu'un nouveau contrat les ramènera au travail.

Cette fermeture, prévue le 23 août, touchera environ 130 travailleurs. La direction espère d'ici là trouver d'autres clients. « On a encore le temps de pouvoir signer des projets pour remplir nos usines », affirme le président-directeur général de Supermétal, Jean-François Blouin.

Ce dernier ajoute que la loi oblige les entreprises, dans certains cas, à remettre un préavis de 12 semaines.

Ce n'est pas la première fermeture temporaire de Supermétal. En 2009, l'entreprise avait réduit ses activités en licenciant une trentaine d'employés.

PLUS:rc