NOUVELLES

Le deuxième actionnaire de CVTech veut des explications sur les offres de rachat

03/06/2013 08:45 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

DRUMMONDVILLE, Qc - Le deuxième plus important actionnaire du Groupe CVTech (TSX:CVT) devrait profiter de l'assemblée générale annuelle de mardi pour exiger des explications concernant le rejet à deux reprises d'une offre de rachat de l'entreprise de Drummondville.

Guy Aubert a soutenu, lundi, que les actionnaires étaient en droit de savoir pourquoi une deuxième offre, plus élevée que la précédente, a été de nouveau rejetée par la direction de CVTech. M. Aubert avait dévoilé qu'un entrepreneur en électricité, inscrit à la Bourse de New York, avait offert 1,95 $ par action pour CVTech.

Le propriétaire de Gestion G. Aubert a fait valoir que cette offre était substantielle et ne constituait pas une vente à rabais de la compagnie. Il a également réitéré le besoin d'un changement de garde à la direction de l'entreprise, affirmant qu'il fallait aussi mettre en place un nouveau conseil d'administration en raison de la chute de la valeur de CVTech depuis 2005.

Gestion G. Aubert représente le deuxième actionnaire en importance au sein de CVTech, avec 14 pour cent d'actions détenues dans la compagnie. CVTech est un important fournisseur de services de construction et d'entretien pour les marchés des services publics et de l'industrie lourde principalement au Québec, en Ontario et dans l'est des États-Unis.

La direction du groupe a accusé M. Aubert d'avoir révélé de l'information confidentielle en publiant une lettre ouverte vendredi dernier à propos de la possible prise de contrôle de l'entreprise, et soutient que l'information ainsi divulguée était «incomplète et erronée».

Par ailleurs, Groupe CVTech a annoncé plus tôt en journée que ses filiales ont obtenu plusieurs nouveaux contrats d'une valeur totale approximative de 77,4 millions $.

Sa filiale ontarienne Riggs Distler a obtenu cinq contrats d'un montant global de 24,5 millions $. Le plus important est un contrat de 9,6 millions $ pour la construction d'un poste souterrain au centre-ville de Toronto. Les travaux devraient s'échelonner de juillet 2013 à décembre 2014.

En second lieu, sa filiale américaine Riggs Distler & Company s'est vue octroyer plusieurs contrats évalués à 45,4 millions $ US. Au premier plan de ceux-ci on retrouve un contrat évalué à 14 millions $ US pour l'installation de tuyauterie et d'équipement à une nouvelle centrale de production d'énergie au New Jersey. Les travaux devraient commencer en juin 2013 et se poursuivre sur une période de six mois.

Enfin, Hydro-Québec a octroyé à Thirau ltée un contrat d'une valeur approximative de 5,8 millions $ pour la construction de lignes de transport d'électricité à 315-kV et 120-kV dans le but de relier au réseau les nouveaux postes de Lachenaie, Pierre-Le Gardeur et Saint-Bruno-de-Montarville dans le Grand Montréal. La réalisation du contrat devrait débuter en juin 2013 et être terminée avant la fin de septembre 2013.

Par l'entremise de ses filiales, la société procède à l'entretien et à la construction de réseaux de transport et de distribution d'électricité, de postes et de centrales, ainsi qu'à la maîtrise de la végétation dans les emprises des lignes électriques.

Lundi, la valeur de l'action de CVTech a reculé de huit cents, à 1,40 $ à la Bourse de Toronto. La semaine dernière, l'action avait bondi de plus de 20 pour cent à la suite de la révélation de ces nouvelles informations par M. Aubert.

PLUS:pc