NOUVELLES

Chine: les industriels américains appellent Obama à la fermeté face à Xi

03/06/2013 01:25 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

Le secteur industriel américain a pressé lundi le président Barack Obama de faire preuve de fermeté cette semaine face à son homologue chinois Xi Jinping, alors que Pékin est accusé de cyberespionnage et de mener une politique économique agressive au détriment des Etats-Unis.

L'alliance manufacturière américaine (AAM), le principal groupe de défense des intérêts industriels du pays, a également exhorté M. Obama à désigner la Chine comme un pays qui manipule le cours de sa monnaie - une mesure qui ouvrirait la voie à des sanctions, et a jusqu'ici été évitée par Washington -, à dénoncer des pratiques commerciales abusives et à évoquer les infractions à la propriété intellectuelle.

MM. Obama et Xi vont se rencontrer vendredi et samedi en Californie (ouest), une première depuis que ce dernier a pris au printemps les rênes de la grande puissance asiatique, à la fois concurrente et partenaire des Etats-Unis.

Dimanche, la Maison Blanche a confirmé que les deux pays s'étaient mis d'accord pour instituer dès juillet des rencontres régulières de haut niveau sur la cybersécurité et l'espionnage commercial, et pour mettre en place des règles de conduite communes.

La veille, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel avait profité d'un forum sur la sécurité en Asie en présence d'une délégation militaire chinoise pour accuser Pékin de se livrer à l'espionnage informatique.

Alors que ce phénomène présumé touche aussi bien les secrets militaires américains que des données sensibles d'entreprises, le président de l'AAM, Scott Paul, a espéré lundi que "cette visite donnerait des résultats nouveaux et significatifs", dans une lettre ouverte à M. Obama.

"Les Américains perdent patience face au refus de la Chine de respecter les règles", a-t-il ajouté. Selon lui, sans action punitive des Etats-Unis, le comportement de Pékin risque de ne pas changer.

"A moins de frapper la Chine au portefeuille, elle n'aura aucun intérêt à améliorer l'environnement" des relations avec les Etats-Unis, a ensuite expliqué M. Paul lors d'une téléconférence de presse.

Lors de leurs rencontres près de Palm Springs (sud de la Californie), MM. Obama et Xi devraient évoquer, outre l'économie, les questions géopolitiques, dont la Corée du Nord.

col/tq/are

PLUS:afp