NOUVELLES

Qualité de l'air dans Limoilou : des citoyens participent à une marche en après-midi

02/06/2013 10:57 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT

Les inquiétudes des citoyens de Limoilou à propos de la présence de poussière de nickel dans leur quartier ne s'estompent pas. De nombreux résidents de ce secteur de la ville de Québec participeront dimanche après-midi à une marche pour réclamer une meilleure qualité de l'air dans leur quartier.

Le départ de la marche sera donné à 13 h 30 sur la 13e Rue, entre la 1re et 2e Avenue. Les participants se rassembleront vers 15 h au Jardin Saint-Roch. Véronique Lalande, la citoyenne de Limoilou du Comité vigilance Port de Québec qui a sonné l'alarme au sujet de la pollution dans l'air de son quartier, participera à la manifestation.

Nuage de charbon

Cette marche survient au moment où un nouvel épisode de poussière, de charbon cette fois, s'est élevé du port de Québec, vendredi soir. C'est le Comité vigilance Port de Québec qui a alerté les médias au sujet de ce nuage de charbon.

L'entreprise Arrimage du Saint-Laurent, qui a été montrée du doigt par le ministère de l'Environnement comme la responsable des émissions de poussière de nickel dans le secteur de Limoilou, a confirmé être à l'origine de cet épisode de poussière, l'imputant, entre autres, aux conditions météorologiques que la région de Québec a connues vendredi soir.

L'entreprise fait aussi valoir que l'incident s'est produit alors qu'elle effectue toujours des tests avec ses canons à eau afin réduire ses émissions de poussière.

Véronique Lalande dit ne pas être surprise par cet épisode de poussière de charbon. Elle ajoute du même souffle que la marche de dimanche est organisée pour montrer aux élus et aux dirigeants d'Arrimage du Saint-Laurent que les citoyens demeureront vigilants tant et aussi longtemps qu'ils n'obtiendront pas de gestes concrets de leur part afin d'améliorer la qualité de l'air à Limoilou.

« Nous, on va être vigilant et on va être là à chaque étape pour leur rappeler que pour nous, la situation n'est toujours pas réglée », lance-t-elle.

Rappelons que la Santé publique a fait savoir en avril dernier que les effets sur la santé liés à la présence de nickel dans l'air du secteur de Limoilou sont bien réels.

PLUS:rc