NOUVELLES

Lobbying en G-B: trois politiciens sont soupçonnés d'avoir enfreint les règles

02/06/2013 10:38 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT

LONDRES - Trois membres de la Chambre des lords de la Grande-Bretagne ont affirmé dimanche qu'ils n'avaient rien à se reprocher après avoir apparemment accepté de faire du lobbying auprès du Parlement britannique dans le cadre d'un coup monté par un journal.

Les travaillistes Brian Mackenzie et Jack Cunningham ainsi que John Laird, un membre du Parti unioniste d'Ulster, ont été enregistrés par des journalistes du Sunday Times se faisant passer pour les représentants d'une entreprise spécialisée en énergie solaire. Les trois hommes auraient consenti à plaider la cause de la compagnie au sein du Parlement.

Vendredi, le député Patrick Mercer avait quitté le Parti conservateur en raison d'allégations émanant d'un documentaire qui sera diffusé prochainement sur les ondes de la BBC. M. Mercer aurait enfreint les règles en matière de lobbying en acceptant de l'argent de la part d'une fausse société prétendant travailler pour le gouvernement des îles Fidji.

Les membres du Parlement britannique n'ont pas le droit d'utiliser leur position pour s'enrichir, mais certains observateurs croient que les règles ne sont pas assez strictes.

PLUS:pc