NOUVELLES

La Fédération de soccer du Québec refuse turbans, patkas et keski

02/06/2013 03:29 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Fédération de soccer du Québec dit non au port de turbans, de patkas et de keski.

A la suite d'une réunion du conseil d'administration qui a lieu samedi, il a été décidé que ces pièces de vêtement ne seraient pas acceptées au cours des matchs de soccer, dans la province.

Sous peine de sanction, les arbitres devront appliquer la Loi 4 des règlements FIFA, qui régit l'équipement des joueurs et interdit le port de turbans, patkas et keski sur les terrains partout dans le monde.

À l'Organisation mondiale Sikh du Canada, le vice-président pour la région Québec et Canada atlantique, Mukhbir Singh, est déçu de cette décision, considérant que le Québec est la seule province à aller de l'avant avec cette interdiction.

M. Singh affirme que l'Association canadienne de soccer avait envoyé une directive aux fédérations provinciales pour que les enfants puissent jouer avec ces pièces d'équipement cette année et étudie actuellement les avenues pour la faire respecter.

Soutenant que les enfants sikhs ne jouent plus depuis deux ans au soccer, Mukhbir Singh craint des impacts négatifs sur la communauté, qui pourrait avoir plus du mal à s'intégrer.

Dans un communiqué publié dimanche, la Fédération de soccer du Québec précise qu'étant donné qu'aucune analyse n'a été effectuée, elle ne peut juger ces équipements sécuritaires pour les jeunes, mais spécifie qu'elle se conformerait à toutes modifications du règlement de la FIFA.

La Fédération répondra aux questions des journalistes seulement lundi en début d'après-midi.

PLUS:pc