POLITIQUE

Denis Coderre quitte officiellement son siège de député à Ottawa

02/06/2013 03:12 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT
PC

Le député de Bourassa, Denis Coderre, quitte officiellement la Chambre des Communes, dimanche, pour se consacrer entièrement à sa campagne en vue de briguer la mairie de Montréal.

Son départ d'Ottawa survient 16 ans jour pour jour après sa première victoire électorale, le 2 juin 1997, aux côtés des libéraux de Jean Chrétien.

Il a par la suite été réélu cinq fois, occupant tout au long de sa carrière en politique fédérale les fonctions de secrétaire d'État au sport amateur, de ministre de la Francophone et de ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration.

Candidat déclaré à la mairie de Montréal, rien n'obligeait Denis Coderre à quitter son poste de député fédéral pour se lancer dans la course à la mairie de Montréal. Ses adversaires politiques le pressaient néanmoins de faire un choix. Il a finalement fait ses adieux à la Chambre des Communes le 30 mai dernier, avertissant ses anciens collègues qu'il saurait faire entendre sa voix de Montréal jusqu'à Ottawa.

Une élection complémentaire devra maintenant être déclenchée pour lui trouver un remplaçant.

La circonscription de Bourassa est située dans le nord de Montréal.

Pour se faire élire à la mairie de Montréal, Denis Coderre devra se mesurer au chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, et à celui de Vision Montréal, Louise Harel.

Cette dernière a officialisé sa candidature, samedi, en recevant l'appui de 95 % de ses membres - un résultat inespéré après une semaine difficile, marquée notamment par la défection de la mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau. Celle-ci a quitté Vision Montréal, jeudi, pour appuyer Denis Coderre. Elle a été suivie par deux conseillers d'arrondissement, Suzanne Décarie et Gilles Déziel.

Louise Harel a déploré la décision de Chantal Rouleau, la qualifiant « d'électoraliste ».

La responsable de la Culture au comité exécutif, Elaine Ayotte, réfléchit aussi à son avenir. Seule élue de Vision Montréal dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, la conseillère du district de Marie-Victorin dit avoir été sollicitée à la fois par Richard Bergeron et Denis Coderre. Elle affirme qu'elle pourrait aussi se joindre à une autre formation ou ne pas se présenter pour un deuxième mandat aux élections du 3 novembre.

Les élections municipales auront lieu le 3 novembre, à Montréal et dans toutes les autres municipalités du Québec.

Entre-temps, d'autres candidats pourraient se lancer dans la course à la mairie, dont Mélanie Joly.

INOLTRE SU HUFFPOST

Denis Coderre se lance: les réactions sur Twitter