NOUVELLES

Une quinzaine de Québécois sont allés à Washington pour des prisonniers cubains

01/06/2013 11:24 EDT | Actualisé 01/08/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Une quinzaine de québécois se sont rendus à Washington pour participer à l'événement «Cinq jours pour cinq Cubains», qui vise la libération de quatre Cubains détenus aux États-Unis — un a déjà été libéré après 15 ans de prison — qu'ils qualifient de prisonniers politiques.

Organisé par la Table de concertation de solidarité Québec-Cuba, cette délégation manifestera devant la Maison-Blanche samedi et rencontrera des membres du Congrès et du Sénat américain au cours de la semaine.

Ils profiteront de ces rencontres pour remettre aux politiciens une lettre d'appui signée par le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, et les cinq députés du parti souverainiste.

Le porte-parole de la Table, Sean O'Donoghue, espérait des centaines, voire des milliers de manifestants de partout en Amérique du Nord, samedi et dit avoir l'appui de certains politiciens américain, qu'ils rencontreront pendant la semaine.

Agents du renseignement du gouvernement cubain, Gerardo Hernandez, Ramon Labanino, Antonio Guerrero, Fernando Gonzalez et René Gonzalez ont été arrêtés le 12 septembre 1998 à Miami. Ils ont ensuite été reconnus coupables de divers chefs d'accusation dont complot pour commettre des actes d'espionnage et des meurtres.

L'un d'entre eux, René Gonzalez, a été libéré après avoir purgé 15 ans de prison.

PLUS:pc